Nouvelles - automne 2014 | Thomas Hellman
Site Web de l'auteur-compositeur et raconteur Thomas Hellman.
thomas hellman, rêves américains, chroniques, concerts, spectacles, tournée, événements
1379
post-template-default,single,single-post,postid-1379,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Nouvelles – automne 2014

Nouvelles – automne 2014

lebrun2014

La tournée Thomas Hellman chante Roland Giguère est terminée. Ce spectacle, mis en scène de façon lumineuse par Brigitte Haentjens, a été présenté plus de cinquante fois au Québec, au Canada et en France et a séduit la critique et le public. Thomas a présenté de nombreuses « conférences-concert », parlant de son parcours et son rapport à la littérature et la musique dans des cégeps, des universités, des festivals littéraires et des salons du livre.

Le livre-disque Thomas Hellman chante Roland Giguère continue de voyager et a fait l’objet de deux rééditions depuis sa parution chez Les éditions de l’Hexagone, fin 2012. Il a remporté le prix « Coup de coeur de l’Académie Charles Cros, 2013», prix que Thomas avait déjà reçu pour son album L’appartement en 2007.

Thomas est maintenant en période de création, travaillant sur un nouveau spectacle, toujours en collaboration avec les mêmes musiciens (Olaf Gundel et Sage Reynolds) et Brigitte Haentjens à la mise en scène. Ce nouveau projet, inspiré d’une série de chroniques que Thomas a fait pour l’émission La tête ailleurs à la radio de Radio-Canada entre 2012 et 2014, porte sur l’histoire de la musique américaine pendant la grande crise des années 30.

Thomas continue de collaborer à l’émission littéraire « Plus on est de fous plus on lit » à la radio de Radio-Canada, où il fait une chronique régulière sur les classiques de la littérature en lien avec l’actualité. Il a entre autres parlé de « Walden » de HD Thoreau, « Le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde, « Bartleby » de Herman Melville, et « 1984 » de George Orwell.