Chroniques littéraires

Thomas est chroniqueur depuis les débuts de l’émission Plus on est de fous, plus on lit. Il a d’abord fait partie du Club de lecture, commentant les parutions récentes. Depuis 2014, il a sa propre chronique Le livre à lire en ce moment, où il revisite des classiques de la littérature en lien avec l’actualité.

La guerre des mondes

Le livre à lire en ce moment selon Thomas Hellman; chronique diffusée à Plus on est de fous, plus on lit le 16 mars 2017.

–> Écouter la chronique

Photo : Radio-Canada / Gallimard (Folio) / Pascal Michaud

Also posted in Chroniques

It Can’t Happen Here – Sinclair Lewis

Le livre à lire en ce moment selon Thomas Hellman; chronique diffusée à Plus on est de fous, plus on lit le 7 février 2017.

–> Écouter la chronique

Splendeur au bois Beckett

Le livre à lire en ce moment selon Thomas Hellman; chronique diffusée à Plus on est de fous, plus on lit le 18 janvier 2017.

–> Écouter la chronique

 

Histoire d’un casse-noisette, avant tout un roman teinté de noirceur

Photo : La Presse canadienne / AP Photo / Alastair Grant / Gallica / Bibliothèque nationale de France

« L’histoire se détache quand même du ballet. […] Je dirais qu’elle est pas mal plus gore, pas mal plus violente, mais surtout, c’est une histoire qui explore la nuit la plus longue », dit l’auteur-compositeur-interprète Thomas Hellman à propos du roman Histoire d’un casse-noisette et autres contes d’Alexandre Dumas, qui a inspiré le ballet-féérie de Tchaïkovski ainsi que le spectacle présenté depuis 52 ans à la Place des Arts par les Grands Ballets canadiens.

« Ce que nous montre ce conte-là, c’est que Noël est une fête extrêmement complexe, une certaine plongée dans la noirceur, dans l’inconscient », note Thomas Hellman au sujet de l’œuvre d’Alexandre Dumas, parue en 1844. (Source : Ici Radio-Canada)

Écouter la chronique diffusée à l’émission Plus on est de fous, plus on lit le 21 décembre 2016.

Huckleberry Finn

Le livre à lire en ce moment selon Thomas Hellman; chronique diffusée à Plus on est de fous, plus on lit le 30 novembre 2016.

–> Écouter la chronique